Arthomoblog

Arthomoblog

A propos du blog

Bonjour et bienvenue sur le blog d'Arthomobiles.

Les mises à jour du site étant dictées par mes déplacements et les évènements auquel j'assiste, j'ai décidé de mettre en place cet espace qui sera beaucoup plus réactif à l'actualité, de Ferrari en particulier.

Je le lâche maintenant dans la nature et nous verrons comment il va évoluer. Pour ma part, je n'en ai aucune idée.

Jeux de dupes

ScuderiaPosted by Nicolas Mon, March 05, 2012 17:23:57

Depuis que toutes les équipes de Formule 1 ont le même contingent de jours d'essais à l'intersaison, c'est un jeu de dupes qui a lieu entre les différents teams. Les essais ont pris fin officiellement aujourd'hui à Barcelone, sur un meilleur temps réalisé par Kimi Raikkonen. Bien évidemment, les équipes se sont ingéniées à brouiller les cartes pour ne pas donner trop d'informations sur l'état réel de leur préparation. Certains ont sans doute roulé avec un fond de réservoir pour gonfler la poitrail tandis que d'autres ont peut être pleuré sur des problèmes imaginaires.

En tout cas, le moins que l'on puisse dire est que la communication de la Scuderia n'est pas très réjouissante sur le bilan de ces essais. Tout d'abord, l'équipe a annoncé que les pilotes ne feraient pas de conférence de presse pour donner leurs impressions (ce qui n'a pas empêché Alonso de déclarer que l'équipe n'était pas à 100% et qu'il restait beaucoup de choses à améliorer).


Des propos confirmés via communiqué de presse par le Directeur Technique de la Scuderia, Pat Fry, qui a carrément déclaré qu'il ne pensait pas pouvoir viser le podium à Melbourne dans moins de deux semaines. Il semblerait que les ingénieurs aient fait plusieurs mauvais choix techniques (en plus de l'ignoble parti pris esthétique commun à toutes les équipes). Ainsi, la forme de la carrosserie au niveau des échappements, décidée la semaine dernière, semble avoir pertrubé l'appui de la voiture pour un gain marginal: un pas en arrière alors que les jours d'essai sont comptés. Les suspensions innovantes auraient elles aussi entrainé des désagréments plus importants que les gains qu'elles induisent.

Bien sûr, au milieu de ce brouillard de guerre qui entoure les chronos des uns et des autres, difficile pour les rouges de quantifier les conséquences de ces mauvais choix, et il faudra attendre Melbourne pour savoir s'il faut vraiment s'inquièter. Ferrari doit donc maintenant faire machine arrière, en particulier sur les échappements, et repartir dans la configuration initiale au moins pour les quatre premières courses de la saison.

La première question à se poser est: quel est le degré d'informations et d'intoxication dans ces propos? Ferrari essaie-t-il de dissimuler sa force? Tente-t-il de dégonfler un peu les attentes des Italiens (qui n'ont aucun pilote engagé cette année en F1) pour faire tomber un peu la pression de ses épaules? Pourquoi cette franchise étonnante?

Seuls les membres influents de l'équipe pourraient répondre à ces questions. Néanmoins, l'erreur de développement semble avérée. En début d'année, Stefano Domenicali avait annoncé une voiture qui allait montrer la voie et non plus suivre celle des autres. Cela implique des prises de risques, parfois payantes, parfois pénalisantes. On peut juste espérer que les rouges gardent dans leur manche quelques atouts propres à contrebalancer l'erreur d'aiguillage. Ferrari dispose d'une force de frappe quasi inégalable pour développer et améliorer sa F1 en cours de saison. Hélas, ces dernières saisons ont montré que finir fort ne suffisait pas pour rattraper le retard pris lors de débuts en demi teinte.

Les journalistes professionnels s'entendent pour dire que les voitures seront entièrement développées pour le premier Grand Prix européen à Barcelone. Mais d'ici là, quatre courses auront été disputées, et les points attribués feront peut être toute la différence au Brésil.

De quoi faire monter la pression chez les tifosis en tout cas.

  • Comments(3)//blog.arthomobiles.fr/#post2