Arthomoblog

Arthomoblog

A propos du blog

Bonjour et bienvenue sur le blog d'Arthomobiles.

Les mises à jour du site étant dictées par mes déplacements et les évènements auquel j'assiste, j'ai décidé de mettre en place cet espace qui sera beaucoup plus réactif à l'actualité, de Ferrari en particulier.

Je le lâche maintenant dans la nature et nous verrons comment il va évoluer. Pour ma part, je n'en ai aucune idée.

Wet Race

MatérielPosted by Nicolas Sat, March 17, 2012 19:03:37
Dans une précédent article, je vous avais décrit le matériel que je prenais avec moi pour un reportage sur un salon, en l'occurrence celui de Genève. Je vous propose de faire de même pour un évènement sur circuit cette fois, le Rallye de Paris.

Un contrôle de la météo m'apprend que des pluies continues et peut être intenses sont prévues, ce qui n'est pas nécessairement l'ennemi du photographe, à condition de prendre quelques précautions.

Le matériel s'établit donc comme suit:

Canon EOS 7D + 17-55 f2.8 IS. Un grand angle stabilisé avec une grande ouverture, idéal pour les conditions de luminosité douteuse.

Canon EOS 40D + 70-200 f2.8 IS. Exactement la même remarque que ci dessus.

Canon 300mm f4 IS. Sur circuit, mieux vaut être trop long que trop court. Le 300 est mon zoom le plus long. A priori je devrais l'installer sur le 7D avant de partir en bord de piste. En effet, la différence de mégapixels entre le 7D et le 40D fait qu'un recadrage d'une photo à 200mm au 7D a une qualité quasi identique à une photo à 300mm au 40D, ce qui limite l'intérêt de cette combinaison. Le 300mm sur le 7D permet donc encore de recadrer un peu. En tout cas il ne faudra pas se tromper car un changement d'objectif en bord de piste sous une pluie battante est à réserver aux cas de force majeure.

Les filtres polarisants partent en boite et risquent bien d'y rester. Le principal problème des temps pluvieux est le manque de lumière et comme les filtres polarisants ont tendance à en consommer pas mal, on arrive vite à des vitesses difficiles à gérer. A réserver aux éclaircies donc.

Plus spécifiquement pour la pluie, je prends le bon vieux poncho Décathlon (qu'il conviendrait d'ailleurs d'accompagner d'un pantalon imperméable). Pas super pratique mais il permet de protéger en dessous le sac à dos (même si celui ci sera sous sa housse de protection) et les appareils en bandoulière. Le 7D est théoriquement tropicalisé mais pourquoi tenter le diable?

Je prends aussi deux Rainsleeves, des tunnels de plastique avec une ouverture de chaque coté pour l'accès aux boutons du boitier et pour laisser sortir l'objectif. Théoriquement je devrais enlever les grips de batteries car les sleeves ne sont pas dimensionnées pour s'en servir facilement mais ça fonctionne à peu près quand même.

Bien sûr, sont également du voyage des chiffons et un stylo de nettoyage si trop de gouttes d'eau viennent s'accumuler sur la lentille.

Pour transporter tout ça, je prends mon sac médium Lowepro Flipside 400AW. C'est sur que c'est assez encombrant mais chaque type d'évènement impose une combinaison de matériel particulière et j'aurais du mal à faire moins.

Voilà, ne reste plus qu'à prendre les mails de confirmation d'accréditation et à espérer que la pluie ne fera pas fuir les concurrents.

A vous lire!!

  • Comments(1)//blog.arthomobiles.fr/#post3

Genève: Light is right

MatérielPosted by Nicolas Mon, March 05, 2012 12:52:04

Dans ce billet, qui deviendra peut être récurrent, je vous propose de regarder un peu quel matériel j'ai décidé d'emporter avec moi pour mon prochain reportage, qui sera consacré au Salon de Genève.

Pendant les premières années à Genève, je partais chargé comme un baudet: trépied, sac à dos, besace pour les dossiers de presse et le casse croûte... Autant dire que le salon prenait vite des allures de marche forcée.

L'expérience aidant, j'ai commencé à voyager plus léger pour en arriver à la situation actuelle. Le trépied reste dans la voiture, Genève faisant partie des salons bien éclairés. Qui plus est le 7D est suffisamment bon pour pouvoir monter un peu dans les ISO si nécessaire.

Je prends donc avec moi les deux boitiers. Sur le 7D se trouve mon grand angle de prédilection pour les intérieurs, le 17-55 f2.8 IS. Malgré sa qualité de fabrication un peu limite (l'objectif a tendance à glisser et dézoomer seul quand il pointe vers le bas), la stabilisation fait merveille. Du coup, le filtre polarisant est aussi du voyage, avec sa boite au cas où il faille l'enlever (ça semble évident et pourtant...)

Pour les stands particulièrement serrés, je prends dans le sac le 10-22 qui permettra aussi quelques effets amusants si j'ai le temps.

Sur le 40D, je fixe le 70-200 f2.8 IS et le flash. Cet appareil sera dédié aux détails et aux hôtesses (d'où le flash).

L'un des plaisirs de ce genre de salon et de pouvoir s'installer dans les voitures pour juger de leur agrément et faire des images (et s'imaginer quelques secondes dans la peau du propriétaire évidemment). C'est là que le "light is right" prend toute son importance: la besace et le sac à dos empêchent de monter facilement dans les autos.

Cette année, je me promènerai donc dans les allées avec juste les deux appareils en bandoulière et mon Akibag pour mes effets personnels et les deux ou trois dossiers de presse qui m'intéressent. C'est tout.

Pour tester, je prends aussi l'iPad qui me permettra peut être de faire une ou deux updates facebook depuis le salon, à titre d'expérimentation.

Voilà, libre à vous de poser des questions dans la zone commentaire et j'y répondrai bien entendu.

PS: la photo ci dessus est prise de l'iPad et je dois dire que je ne suis vraiment pas très satisfait de la qualité. On verra ce que ça donne au salon mais je crains le pire :)

  • Comments(4)//blog.arthomobiles.fr/#post1